Instant partagé d’une visite au musée Aéroscopia

Mardi 14 novembre, la classe de 3ème DIMA est partie du collège Saint-Roch (82) en bus pour aller à Blagnac au musée Aéroscopia. Apprentis d'AuteuilMardi 14 novembre, la classe de 3ème DIMA avec Daniel et Alexis de 3ème G, sommes partis de St Roch en bus pour aller à Blagnac. Nous vous racontons notre magnifique journée.

A l’arrivée au musée Aéroscopia, nous sommes partis à l’aéroport pour découvrir les métiers du secteur aéroportuaire. Notre guide nous a fait passer les contrôles comme si nous faisions partie du personnel.

Certains parmi nous ont été fouillé pour vérifier si nous étions en règle. Tout est très surveillé : caméra à 360°, portiques détecteurs (même pour le bus), fouille pour vérification même des chaussures et du bus ! Nous avons approché quelques avions, dont un jet privé. Nous avons appris que les avions décollent et atterrissent face au vent pour des raisons d’aérodynamisme. Certains parmi nous ont été déçu de ne pas pouvoir descendre du bus et aller sur les pistes.

 A midi nous avons pique-niqué dans le hall du musée, et pris des cafés et des bonbons aux distributeurs.

 L’après-midi, on a commencé la visite du Musée Aéroscopia. Nous étions en 3 groupes pour faire une chasse au trésor : nous devions retrouver dans le musée différents morceaux d’avions. Nous avons pu rentrer dans le Concorde, l’avion le plus rapide du monde, où Tom C. s’est cogné car la porte d’entrée est basse !

Il y avait également un tronçon de l’A380 aménagé avec la classe normale et la classe affaire où il y avait même une chambre et une cuisine avec le champagne. Nous avons joué le rôle du personnel de sécurité et de vol. Il y avait aussi le Super Buggy, un gros avion porteur qui transporte des morceaux d’avions, grâce à l’ouverture de toute sa partie avant. C’est l’ancêtre du Belouga actuel. Il y avait aussi d’autres vrais avions : le Blériot, des avions de chasse, le A 400M, gros porteur militaire, le Sky ranger qui est le cousin du Ninja que nous construisons. Des films documentaires présentaient les avions du futur. Nous avons eu du mal à partir du musée car il y avait beaucoup de choses intéressantes.

Au retour, en bus, il y avait une bonne ambiance que nous avons partagé avec les autres véhicules sur l’autoroute !

 

Aucun commentaire